Créer son allée de jardin de A à Z

Une allée de jardin est avant tout pratique car elle permet de rejoindre le domicile ou le garage sans devoir piétiner la pelouse. Bien que vous soyez original et inspiré, une allée en ligne droite est la plus recommandée. En effet, un chemin sinueux ne facilite pas le désherbage, ni la tonte du gazon.

Comment dessiner son allée de jardin ?

Pour créer ce type de chemin, il est nécessaire de se préparer au préalable. Le mieux est donc de faire un schéma simple et en ligne droite. Il faut également prévoir des rigoles latérales afin de faciliter l’écoulement des eaux de pluie. Une allée légèrement en pente permet aussi d’éviter les flaques d’eau. Si vous n’êtes pas sûr de vous, il est préférable de faire appel à un professionnel. A noter que l’allée permet aussi d’aménager des parterres de fleurs. Ainsi, il est plus facile de les arroser. Si possible, le chemin ne doit pas passer sous un arbuste ou un arbre fruitier. Pour ce qui est de la largeur, il faut respecter quelques principes basiques. Ainsi, les dimensions du chemin doivent être proportionnelles à celle du jardin. Si vous disposez d’un grand espace, privilégiez les sentiers assez larges. A titre de référence, la largeur du chemin principal avoisine les 1,50 mètres. Les sentiers annexes sont généralement de 60 cm de large.

Le drainage

Les sentiers de votre jardin doivent toujours être drainés. De ce fait, il est nécessaire de procéder à un empierrage car le revêtement risque de se déformer avec le temps. Il faut aussi prévoir une légère pente afin d’éviter les inondations pendant la saison des pluies. Certains optent même pour un système de récupération des eaux de pluie. Le drainage est aussi indispensable pour des raisons d’hygiène et de sécurité car l’eau qui stagne est le refuge des bactéries et des insectes.

Les avantages d’un revêtement en bitume

Le bitume est très utilisé pour les sentiers de jardin. Ainsi, vous avez le choix entre des chemins enrobés ou en bicouche. Les sentiers bitumés présentent plusieurs avantages car ils sont faciles à entretenir. D’ailleurs, ce matériau ne favorise pas la formation de flaques d’eau et de boue. Ainsi, si vous optez pour une allée enrobée, notez que le tapis de bitume doit être de 1 à 12 cm d’épaisseur. L’enrobé est particulièrement indiqué pour les chemins en pente afin d’éviter les coulées de gravillon lorsqu’il pleut. La durée de vie de ce matériau est d’environ dix ans. Pour un sentier en bicouche, il faut prévoir une couche de graviers aspergée d’émulsion de bitume. La couche superficielle est composée de graviers plus petits. Un chemin bicouche peut s’avérer plus économique. Toutefois, ce matériau présente une durée de vie de cinq ans. Par ailleurs, le bitume peut très bien être coloré. Il est donc possible de personnaliser le chemin. Malgré le grand choix de coloris, le mieux est de privilégier le bitume noir car les couleurs vives ne résistent pas avec le temps.